Être en conscience : des pensées et des mots

Publié le par ReikiGirl

Être en conscience : des pensées et des mots

Pour faire suite à l'article "Être en conscience au quotidien", le fait de rester dans cet état de fonctionnement permet d'analyser ses pensées, d'être vigilant à leur nature et par conséquent de rectifier le tir si la moindre pensée négative et involutive jaillit de notre esprit-mental ! 

La vigilance ! Condition essentielle à notre évolution. Trop souvent des pensées plus ou moins adéquates envahissent notre mental. Si ces pensées sont issues de peurs profondes, d'angoisses, la co-création est vite mise en marche, pouvant provoquer justement ce dont on a peur. 

Je me souviens encore des peurs que j'avais lorsque ma fille partait le matin tôt au lycée ou qu'elle revenait tard de ses cours de danse, à l'époque où, sans véhicule, nous étions obligées de prendre le bus. Toujours peur qu'il lui arrive "quelque chose". Et le pire est que ce "quelque chose", je l'imaginais (agression, accident..). Et je me souviens encore du réflexe immédiat que j'avais alors : la placer dans une bulle de lumière blanche avec visualisation que son déplacement était parfait et qu'elle était en sécurité, annulant ainsi immédiatement la programmation involutive qui était apparue sous l'influence de mes peurs

Imaginons que ce réflexe ne se soit pas mis en place immédiatement, j'aurais créé une forme pensée qui aurait pu provoquer justement ce dont j'avais peur.

Un ami m'a donné un jour une autre technique. Lorsqu'on a une parole ou une pensée involutive, dire trois fois : "J'annule". C'est une technique excellente. En même temps, quand cela m'arrive, je me tapote le poignet, pour bien ancrer. Je visualise aussi immédiatement la pensée évolutive lui correspondant, avec de la lumière. 

J'ai remarqué que cela arrivait, selon notre état de vie et notre vécu plus ou moins difficile, selon aussi des mémoires que l'on se traîne, de créer ainsi des scénari "catastrophes", ou "semi-catastrophes" selon leur degré. Ainsi si l'on manque de vigilance, on crée ! Et pas du bon ! 

D'où l'importance de la conscience permanente des mots, des pensées qui surviennent dans notre esprit. Cultiver la conscience des mots est une éducation, voire même une ré-éducation. C'est modifier complètement notre expression verbale naturellement afin que nos phrases n'expriment que des pensées  toujours positives, évolutives, encourageantes. 

Être conscient de nos pensées c'est aussi fermer la porte à des énergies involutives, comme le dit Mikhaël Aïvanhov: 

"Il m’arrive parfois de demander à quelqu’un : « À quoi pensez-vous ? » et il me répond : « Je ne sais pas. » Et voilà, il ne sait pas ! Des courants, des entités entrent chez lui ou en sortent, et lui ne se rend compte de rien. Comment un être pareil pourra-t-il faire face aux situations difficiles qui se présenteront nécessairement à lui ?"

On risque de laisser ainsi des portes ouvertes à tout ce qui est inadéquat. Nous sommes ici sur terre pour apprendre à vivre ici et maintenant, donc à être et demeurer conscient de notre quotidien. Les peurs peuvent provenir non seulement de notre passé, mais aussi des "involuants" qui s'infiltrent en nous dès qu'on laisse des portes ouvertes. Rester conscient de nos pensées, de nos paroles, nous permet de "voir" ce qui se passe en nous et de faire immédiatement le nécessaire pour rester dans notre énergie sans être pollué.

Vous pouvez partager cet article à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source : ReikiCristal-ReikiGirl / http://www.reiki-cristal.com . Merci. Paix et Amour.

ReikiGirl

Publié dans Corps-Esprit

Commenter cet article