Être partout chez soi sur Terre

Publié le par ReikiGirl

Canal du Midi/Clères en Normandie (photos personnelles).Canal du Midi/Clères en Normandie (photos personnelles).

Canal du Midi/Clères en Normandie (photos personnelles).

Nous entendons souvent, hélas : « Je ne suis pas bien ici, je veux changer de région, j’étais mieux avant à …. » Et pourtant c’est la vie : tout bouge, y compris les lieux de domicile, les lieux de travail. Ensuite il faut savoir ce que l’on veut faire de ces changements. C’est un état d’esprit à éduquer.

Dans ma vie j’ai été appelée à déménager souvent : avec mes parents au gré des mutations de mon père, changement de collège, de lycée, puis ensuite le début de ma vie professionnelle, le mariage, etc, et d’événement en événement, je suis allée ainsi, de région en région, l’Algérie, la Provence, la Bretagne, la Champagne, la Savoie, la Normandie, le Languedoc…

Je me souviens que jamais je ne me suis plainte de tous ces changements, même si je perdais mes copines et que je devais recommencer ailleurs. Je me suis toujours adaptée. Les voyages, même petits, forment la jeunesse. Avec mes parents, dès que nous déménagions, nous visitions et découvrions la région. En fait je réalise que je me sentais bien partout où j’allais : à quelque endroit que je fus j’étais chez moi. Et c’est encore valable actuellement. J’ai un peu voyagé aux Etats-Unis, et en plein désert dans la Death Valley, je me suis aussi sentie « chez moi ». Où que je sois, où que j’aille, je me sens « chez moi ». Même dans mes déplacements d’agrément.

Pourquoi ?

Je pense que c’est un état d’esprit. Je suis une contemplative, et où que je sois j’admire toujours la nature. J’ai un lien très puissant avec elle. Toute jeune, vraiment très jeune, je me souviens que je contemplais les montagnes, la rivière, les couchers de soleil… tout était objet de contemplation autour de moi.

Je pense que cette union de cœur avec la nature m’a reliée très tôt à notre Terre-Mère. Admirer la beauté des fleurs, des lacs, des forêts, des océans, du ciel, des champs, des montagnes, et même admirer la luminosité à certains moments de la journée, c’est quelque chose de magique. Je ne pouvais que manifester de la gratitude pour avoir la joie d’être témoin de tant de merveilles, pour avoir la joie de ressentir la brise ou les caresses du soleil sur mon visage, ou de me délecter des senteurs du thym ou des alpages…

Me sentir en communion avec la Terre m’a connectée, par moment, à l’Univers entier, en pleine conscience. Même si cet instant privilégié et transcendant de faire Un avec le Cosmos ne dure que quelques secondes !

Je pense que c’est ainsi que j’ai pris conscience que j’étais un enfant de notre Terre-Mère, un enfant de l’Univers, et en tant que tel, je suis chez moi où que je sois. La Terre est mon « chez moi » puisque j’ai choisi de m’y incarner. Peu importe le lieu.

Même si nous vivons des choses difficiles voire très dures au cours de notre vie, la Terre n’en est pas responsable. Nous subissons la Loi de cause à effet pour tous nos actes, cela se répercute dans toute la société humaine. Les peurs, les conflits, les blessures, tout cela peut être dissous dans notre union avec la Nature. Combien de fois me suis-je réfugiée sur un monticule pour admirer et ressentir la beauté des montagnes au loin! Ce sont ces moments qui m’ont permis de me ressourcer, peut-être même ai-je inconsciemment confié mes chagrins et mes blessures à la Nature qui m’a transmis en échange calme et bien-être.

La Terre, la Nature peuvent devenir notre baume, ce « petit morceau de sucre qui aide la médecine à couler » comme le chante Mary Poppins. Elle nous aide à nous guérir si nous acceptons son partenariat. De toutes façons nous vivons aux rythmes de notre planète. Rester en contact avec elle, prendre conscience de son énergie, de l’énergie des arbres, de l’eau, tout cela peut nous aider à nous ressourcer et nous permettre de nous relever lorsque nous sommes au plus bas. Elle nous permet de retrouver notre lumière. Demeurer en harmonie avec la Terre nous maintient dans notre lumière , celle qui nous donne la possibilité de nous connecter à notre âme.

C’est vraiment notre Terre...."Mère". Aussi, où que nous soyons, nous sommes dans ses bras. Nous sommes donc, partout, chez nous. Elle est notre demeure.

D’autre part, en tant que notre "mère", qui nous nourrit et nous fait vivre, nous lui devons respect, amour et gratitude.

Oui, partout où je vais sur Terre, je suis chez moi. Gratitude éternelle et Amour infini.

Vous pouvez partager cet article à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source :

ReikiCristal-ReikiGirl

Merci.

ReikiGirl

Le Vidourle à Sommières

Le Vidourle à Sommières

Publié dans Corps-Esprit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angeline 18/03/2017 15:48

j'aime me promener ici. un bel univers.

Berthelot Anne-Marie 07/03/2017 18:16

c'est TRES BEAU dit simplement, on ferme les yeux, on inspire doucement et tout nous envahit
Merci pour ce moment en pleine conscience