Habitudes inadéquates: savoir "se voir"

Publié le par ReikiGirl

Feuilles-ciel-yeux-bouddha-RG-GM

Chaque jour, voire à chaque instant nous sommes envahis par des réflexes inadéquats, des fonctionnements erronés, des émotions perturbatrices, qui peuvent se manifester de différentes manières : mode verbal, corporel (gestes), mental, émotionnel. Elles relèvent de notre mémoire généalogique, ou d'éducation, de stress anciens, bref les origines sont nombreuses et variées.

Evidemment cela peut nous prendre un bon moment dans notre journée, car elles nous occupent, et pendant que nous nous battons avec elles, nous restons stériles dans le chemin de notre vie. Elles nous empêchent d'avancer si nous nous laissons envahir par elles.  Elles peuvent arriver à altérer notre santé, physique ou psychique.

Nous y sommes tellement habitués que souvent nous ne les percevons même pas. Nous commençons à en prendre conscience lorsque vraiment elles se manifestent dans notre corps par des souffrances physiques ou psychiques. Mais là, elles sont déjà de bonnes tailles. 

Il serait donc intéressant  de les percevoir à l'état d'embryon, avant qu'elles ne prennent de l'ampleur, car c'est bien à ce moment-là qu'il est nécessaire d'en prendre conscience. Nous pourrons agir immédiatement pour les transformer en attitudes écologiques, pour nous , et pour les autres. Ce sera bien plus facile aussi car moins ancrées dans nos comportements.

Oeil crayon couleur bleu

Un bon moyen de parvenir à se transformer est de "savoir se voir". 

Le moment idéal serait déjà de se "poser" au moment où nous en sommes conscients, mais il faut être réaliste, cela n'est pas toujours possible, selon l'activité que nous menons et le lieu où nous nous trouvons. 

Se poser, c'est quoi ?  C'est simplement s'asseoir, et pratiquer une petite introspection, sans forcer. L'introspection viendra d'elle-même si nous lâchons prise, si nous nous détendons, si nous laissons nos pensées circuler librement dans notre esprit comme de l'eau  coule dans un ruisseau, et surtout si nous nous plaçons en tant qu'observateur de nous-même.

Essentiel: éviter de saisir une pensée comme on prendrait du lait pour en faire un fromage, seulement la laisser passer et l'observer. Penser seulement que la pensée est de l'eau qui coule, et nous ne pouvons pas saisir l'eau avec nos doigts, elle s'échappe ... Nous devons arriver à ce que la pensée soit fluide comme de l'eau. Elle coule, nous la regardons, c'est tout.

Nous mettons ainsi notre mental au point mort au lieu de le faire fonctionner à 100km/h en établissant des hypothèses, des suppositions etc... (Voir Accord Toltèque)

C'est ce qui est appelé : méditation. 

C'est de cette manière que nos habitudes inadéquates, nos fonctionnements erronés peuvent apparaître, remonter du plus profond de nous-même. Y compris des émotions souvent perturbatrices. 

C'est donc à ce moment que la prise de conscience peut avoir lieu, et là nous pourrons agir. 

La seule prise de conscience peut parfois suffire à éliminer l'habitude inadéquate, car à la prochaine occasion où elle apparaîtra, nous la reconnaîtrons, et pourrons choisir de ne pas LA choisir dans notre fonctionnement, de la rejeter.

Si elle est trop coriace, nous pouvons utiliser toutes sortes de techniques: entre autres, l'écrire sur une feuille puis la brûler avec en conscience que nous nous en débarrassons. Nous pouvons aussi la visualiser se transformant en un fonctionnement adéquat, plein d'amour, de paix etc...

soleil-lac-ciel-RG-GM

C'est donc une des manières de nous émanciper peu à peu de nos blocages, de nos souffrances, pour parvenir à la sérénité, la paix, la liberté. 

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source : ReikiCristal-ReikiGirl / http://www.reiki-cristal.com .

Merci. Paix et Amour.

 ReikiGirl

Publié dans Corps-Esprit

Commenter cet article