La Shungite

Publié le par ReikiGirl

Galet Shungite 1

Propriétés physiques

Trois théories sont proposées en ce qui concerne son origine :

-         Elle pourrait provenir des dépôts de plancton et micro-organismes primitifs très anciens datant de plus de 2 milliards d’années, donc du précambien et se trouvant dans les baies de l’ancienne mer, aujourd’hui lac.

-     Elle pourrait aussi provenir des restes d’une météorite issue de la planète hypothétique Phaeton (orbitée entre Jupiter et Mars) et désormais détruite et au sujet de laquelle on pense qu’elle aurait eu des formes de vie à base de carbone.

-         Elle pourrait aussi être issue de roches volcaniques car elle présente les mêmes types de formes et de structures. Mais dans ce cas, on en trouverait ailleurs qu’en Russie.

Ce serait donc une roche sédimentaire d’une forme particulière, et d’origine organique, de couleur noire anthracite, à la surface veloutée, découverte la première fois à Shunga, en Carélie, dans le Nord-Ouest de la Russie.

La shungite de type 2 a une couleur d’un noir mat et velouté, avec souvent, des veines blanches de quartz et dorées de chalcopyrite, apparentes.

La shungite de type 1, plus rare et plus riche en carbone, est un minéral vitreux à l’éclat semi-métallique argenté.

La shungite de type 3 est de couleur grise.

Sa composition chimique :

Elle serait unique, car la seule à contenir la totalité des éléments de la table de Mendeleïev, c’est à dire qu’elle contiendrait tous les éléments chimiques terrestres :

Carbone - 20 à 98 % (type 1 : 98% / type 2 : 64%) ; Silicium - 5 à 60 % ; Aluminium - jusqu'à 4 % ; Fer - 3,5 % ; Magnésium - jusqu'à 3,5 % ; Potassium - jusqu'à 12 % ; Soufre - jusqu'à 1,2 % ; Calcium - jusqu'à 0,58 % ; Phosphore - jusqu'à 0,34 % ; Beaucoup d’autres micros et macroéléments.

Elle n’est pas « pur » carbone : « Si les gisements de meilleure qualité offrent une shungite composée à 95% de carbone, les gisements les plus prolifiques desquels sont issus la grande exploitation (et donc ce que nous trouvons dans nos commerces) ne permettent d’extraire une shungite qu’avec 45 à 30% de carbone. » nous dit Julia Boschiero. 

Sa composition moléculaire :

Il est dit qu’elle est composée de fullerènes à l’état naturel (C60, C70), qui sont une nouvelle forme de l’existence du carbone (découverte en 1985 et prix Nobel de Chimie en 1996). Cette variété cristalline de carbone a une molécule comportant un grand nombre d’atomes : Une structure en forme d’isocaèdre tronqué  rappelant la forme d’un ballon de foot . Sa structure serait donc composée de 20 hexagones et de 12 pentagones, avec un atome de carbone au sommet de chaque polygone et une liaison à chaque côté du polygone. La shungite serait le seul minéral à posséder ces fullerènes, dont la molécule comprend autant d’atomes.

Mais, la communauté scientifique n’est pas unanime : « Bien que l’argument des fullérènes ne soit pas complètement caduque (la communauté scientifique elle-même n’étant pas au clair sur ce point),Il est tout de même évident que la grande majorité des shungites ne présente aucun de ces éléments, et que les rares fragments qui en contiendraient sont aléatoires et présentent des quantités plus que minimes. » (Julia Boschiero)

Ses caractéristiques :

Densité : 2,1-2,4 g/cm3 ; Porosité : plus de 5 %

Résistance à la pression : 1000-1200 Kt/cm3

Conductibilité du courant électrique : 1/1 500 ohm/m

Coefficient de conduction de la chaleur : 5 Watt/m2 oК

Activité importante d’adsorption (fixation superficielle des molécules d'un gaz ou d'un liquide) de substance organique ou inorganique.

Qualités bipolaires d’où grande adhérence avec d’autres substances.

Puissantes propriétés bactéricides.                   (http://www.navoti.com, Larousse)

Gisements :

Nord-Ouest de la Russie, mines de Zazhoginsky. Des traces en Autriche, Inde et Afrique. Les mines d’extraction se situant essentiellement en Russie.

Tradition

Serait utilisée depuis des siècles pour ses vertus par la population locale. Il est dit que la grand-mère de Pierre le Grand, aurait été guérie en buvant l’eau d’une source jaillissant d’un bloc de shungite. Le tsar lui-même aurait recommandé l’utilisation de la shungite à ses soldats pour lutter contre les dysenteries en été. Il aurait  ensuite ouvert une station thermale pour soulager son épilepsie et son urémie les dernières années de sa vie.

La célèbre cathédrale russe Isaac de Saint Petersbourg serait entourée sur tout son périmètre par une plinthe de shungite de vingt-cinq centimètres de haut.

Les militaires russes utiliseraient la pierre pour protéger les bunkers de contrôle stratégique contre les impulsions électromagnétiques qui pourraient endommager leurs appareils électroniques.

Vertus  physiques

En tant que pierre noire, elle est active pour :

Neutralisation de nombreux rayonnements sur notre corps énergétique: ondes électromagnétiques (wifi, ordinateurs, téléphones cellulaires ..).

Harmonisation de l’environnement, le milieu : apporte une ambiance calme, sereine.

Densification du corps énergétique. Réparerait les dégâts occasionnés par les rayonnements nocifs.

Ancrage. Fatigue. Regain d’énergie en cas d’activité intense. Active la circulation.

Renforcerait  le système énergétique des malades, aide à la convalescence et à la guérison.

Vertus  psychiques

Ancrage profond, nous relie à la Terre.

Réalignement des  chakras, les corps énergétiques, donc recentrage.

Protection de toutes les ondes négatives, y compris psychiques.

Utilisation

A porter dans sa poche pour se protéger des rayonnements sur le lieu de travail et dans les déplacements - avion, train…

Sur le bureau pour apaiser l’atmosphère en neutralisant l’effet des ondes de l’ordinateur, téléphone etc …

En forme de sphère dans les autres pièces de la maison pour harmoniser.

Chakras

Stimulation du premier chakra (racine). Ancrage.

Particulatités

Pierre à ne pas utiliser pendant le sommeil.  

Protection

Ondes électromagnétiques.

Nettoyage

Grâce à sa particularité moléculaire et donc ses fullerènes, la shungite ne se chargerait  jamais. Cependant, comme toute pierre qui absorbe les ondes négatives, elle doit être nettoyée, lavée, purifiée.

N.B

Comme d’habitude, j’ai effectué une synthèse de ce que j’ai pu trouver sur la shungite. Je l'utilise dans toutes les pièces pour les ondes électromagnétiques.

Je pense qu’on doit demeurer prudent pour les élixirs avec cette pierre en raison de sa composition chimique assez particulière. En tous les cas en ce qui concerne l’ingestion d’un élixir de shungite. 

Cependant, il convient de signaler que certains ne sont pas d’accord avec les propriétés de cette pierre et toute prudence est à adopter.

On peut donc lire l’article de Daniel Briez : Daniel Briez Blog

Ainsi que celui de Julia Boschiero: Lithothérapie Julia Boschiero, qui remet les pendules à l'heure en ce qui concerne les fullerènes. 

Il est toujours bon de vérifier, et d'expérimenter.

Cela dit, comme pour n’importe quelle pierre, minéral, on doit sonder ses sensations, son ressenti, et rester à l’écoute de ses réactions.

Et : L'usage des pierres  ne se substitue aucunement à un traitement conventionnel. Le diagnostic médical est indispensable et tout traitement  en cours doit être poursuivi.

Sources

ReikiCristal-ReikiGirl / http://www.reiki-cristal.com  : Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source. Merci. Paix et Amour.

Publié dans Lithothérapie

Commenter cet article

Annie Marie 23/01/2015 15:24

Récemment je me suis acheté harmonizer shungite, je ça fonctionne vraiment.
http://shungit-store.com/2-harmoniser-cylinder-polished-of-shungite.html

ReikiGirl 27/01/2015 18:01

Merci, c'est bien de partager nos expériences.