Reiki, cadeau de la Vie, mon parcours

Publié par ReikiGirl

logo 
 
  Mon parcours
 
                Depuis ma naissance, j’ai eu un parcours que j'ai qualifié de très difficile (mon simple point de vue),  comme  beaucoup d'ailleurs (qui n'a pas sa "croix" à porter à un moment de sa vie !) au point d’en avoir occulté toute la petite enfance et une partie de l’adolescence. Mes premiers souvenirs de jeunesse remontaient seulement à l’âge de 12, 13 ans.

Il va sans dire que toute ma vie d’adulte a été marquée par cette empreinte. Elle a été jalonnée de symptômes somatiques, avec arrêts de maladies de plus en plus fréquents et de plus en plus longs : arthrose invalidante (7 mois allongée sans pouvoir bouger, avec ceinture), bronchites asthmatiformes à répétitions avec kinésithérapie respiratoire quotidienne, médication …, infections laryngées à répétition, chutes de tension, ulcère à l’estomac, évanouissements sur le lieu de travail … Bref, je n’ai dû passer depuis mon entrée dans la vie active que peu d’année sans aucun arrêt de maladie !

Mon épuisement et mon mal être m’ont souvent conduite, à l’époque, à envisager  parfois des solutions peu « chrétiennes » et irrémédiables. Heureusement, ma famille a été présente et cela m’a permis de rester en vie : il y a de l’espoir tant qu’il y a la vie ! ( et j’ai mis du temps à le comprendre !)

                J’avais déjà entendu parler du Reiki lorsque j’étais à Rouen, dans les années 90. Mais je me dirigeai alors vers d’autres thérapies parallèles (magnétisme, sophrologie, yoga, phytothérapie, nutrothérapie ...) avec une amélioration, certes, mais aux résultats insuffisants et surtout non durables en ce qui me concernait.

Coeur rose-kanji-RG-GM

C’est en arrivant dans le Sud de la France que j’ai battu tous les records de la maladie somatique et récidiviste et je décidai que « cela suffisait ». Puisque j'étais "obligée" de vivre, autant vivre "bien".

Entre temps j'étais suivie par une homéopathe uniciste  qui a réussi à trouver le médicament de "terrain" et peu à peu grâce à elle aussi je m'en suis sortie.

J’étais à bout de souffle. C'est aussi à cette époque que mon épaule gauche me fit souffrir (capsule cassée, supra-épineux déchiré en partie). Bras immobilisé, douleur insupportable en continu. Les médecins disaient qu'il était préférable d'attendre pour l'opération, que la douleur s'estomperait au bout d'un an à un an et demi.... Je souffrais déjà depuis six mois !

Dans la salle d’attente de mon Kiné (encore !) je feuilletais les revues… puis les prospectus publicitaires étalés sur une petite table lorsque mon regard fut attiré par un feuillet sur l’initiation Reiki.

Je fouillais sur la table : il n’y en avait qu’un seul. Je me suis dit alors : « Tant pis, je le prends… ».

Le soir même je téléphonais à Chantal Marie Lhamo, maître de Reiki, et trois semaines plus tard, j’étais initiée au 1er degré.

Chantal Marie m’a avoué n’avoir jamais compris comment ce papier avait pu parvenir à cet endroit, ne connaissant personne dans la région. Un seul papier ! Il était vraiment pour moi ! Cela prouve que lorsqu’on désire fermement quelque chose dans un but licite la vie se charge de vous l’apporter sur un plateau. C’est la foi qui sauve.

              Suite à cette initiation, j’ai suivi les conseils donnés en cours, à savoir : pratiquer l’auto-traitement quotidien pendant 21 jours. J’étais à tel point épuisée et mal que non seulement je pratiquais un soin quotidien d’une heure et demi chaque soir ( adieu télé, et ce n’était pas un mal !…) mais de surcroît je m’harmonisais tous les matins pendant un quart d’heure. Et cela pendant trois mois au lieu des 21 jours préconisés. Je peux vous garantir que les effets se sont vite manifestés : moins de fatigue, davantage d’énergie de jour en jour, et je recevais l’initiation du 2ème degré au mois de janvier 2000. Et mon épaule s'est calmée. En moins de six mois !! Actuellement je n'en souffre plus, mais je ne joue pas les kamikazes non plus en commettant des imprudences. La mécanique est abîmée, mais la douleur n'est plus. Suite à ces soins intensifs que je me suis offerts, j'ai eu le bonheur de pratiquer ma profession sans plus aucun arrêt de maladie. Jusqu'à ma retraite !

Feuilles et brins-kanji-RG-GM

Après ces premières expériences réussies sur ma personne, j'ai continué de pratiquer Reiki afin de réparer petit à petit tout mon être; ce n'était pas du luxe : j'ai eu beaucoup moins mal à mon dos ( ma colonne vertébrale est un véritable chef-d’œuvre en péril !) , mais j'ai aussi travaillé sur mon enfant intérieur qui  avait  tant  souffert. Entre deux rires il y a eu des larmes, des prises de conscience douloureuses, mais aussi de la joie, beaucoup de joies.

Ce que je n’oublierai pas, c’est que le Reiki m’a permis de retrouver une vie normale en me redonnant l'énergie de vivre et l'amour de la vie. Je n'oublierai pas non plus toutes les personnes qui sont intervenues dans ma vie sur le plan médical, médecins, magnétiseurs, kinés ...et qui m'ont apporté leur aide compétente. Toutes ces personnes qui se sont trouvées sur mon chemin m'ont permis de devenir celle que je suis actuellement. A elles, je leur adresse ma reconnaissance et ma gratitude.

                Au bout de six années, lorsque je regarde derrière moi, je me dis que le Reiki a été, après la naissance de ma fille, puis plus tard celle de mes petits enfants, le plus beau cadeau que la Vie  m’ait  donné. Et que je me suis offert grâce aux initiations.

               Si j’ai tenu à passer la maîtrise enseignant, c’est pour transmettre cette technique afin que tous ceux qui souffrent, ceux qui aujourd'hui, (comme moi il y a quelques années) n’ont plus d’espoir, puissent se relever. Et ceux qui ne sont pas intéressés par les initiations peuvent toujours béneficier des soins que mes confrères ou moi sommes heureux de prodiguer, dans le but de soulager.

              Je remercie les amies que j'ai côtoyées au cours d'un stage et qui m'ont encouragée à continuer dans cette voie ; en effet j'ai eu l'occasion de pratiquer sur elles le Reiki à l'occasion de petits accidents qui leur étaient arrivés , de crises de migraine dont certaines souffraient ou autre; elles ont été unanimes sur l'efficacité. Merci à elles, car au début, on n'imagine pas que cela puisse être efficace à ce point, et, l'être humain est hélas ainsi , on est sous l'emprise du doute tant qu'on n'en a pas vu les effets directs.

Le Reiki est Force Universelle de Vie, de Lumière, d’Amour inconditionnel et de Guérison… Il appartient à tous. Et, nous, simples "Reiki-girls" ou "Reiki-boys", ne sommes que des instruments pour permettre à cette énergie de passer en nous et de soulager.
 
Canal-coeur-kanji-RG-GM

 

   

 

 

Publié dans Profil-Activités