S'alléger et retrouver son équilibre grâce à la méditation.

Publié le par ReikiGirl

 

Balance Ombre-Lumière-Coeur

Lorsque qu'on est envahi par les soucis, les prises de tête, (c'est vrai, l'époque ne se prête pas à l'insouciance répondrez-vous), et qu'on ne parvient pas à lâcher, on risque fort de jouer les boules de neige qui s'épaississent  et roulent, roulent, s'épaississant à chaque instant davantage. Ou alors on laisse les mauvaises herbes envahir notre jardin intérieur et l'on ne s'y retrouve plus ... Cela peut parvenir très vite à la dépression, ou au burn-out. J'ai moi-même vécu à une certaine époque un burn-out complet, qui heureusement n'a duré que deux à trois mois ! Ce que j'ai fait pour m'en sortir : me poser, méditer, pratiquer le Reiki en auto-traitement, prendre quelques minutes par ci et par là pour moi, et moi seule!

Retrouver l'équilibre ! En fait , dans le ressenti, on n'a plus envie de quoique ce soit, on peut même devenir triste, se sentir sans énergie, fatigué(e)...Cela peut même aller jusqu'à la souffrance physique, lorsqu'on somatise. Ce sont les signaux d'alerte. Beaucoup de maladies sont dues au stress!

On a parfois du mal à imaginer que l'esprit puisse être en cause. Par exemple, face à un problème rencontré dans le quotidien, si l'on ne lâche pas mentalement immédiatement, cela peut devenir vraiment lourd. On sait parfaitement que si l'on ne peut trouver de solution immédiatement, continuer de "ruminer" et laisser l'hyper-activité gagner notre mental n'arrangeront pas pour autant les choses. On fonctionne à 200 à l'heure!

Le petit malin qui se trouve derrière tout ça, c'est l'ego, le mental. Il veut tout contrôler. Et il veut contrôler les pensées, il saisit, il juge, et .... il devient la source de nos émotions perturbatrices (comme la colère, les peurs, la jalousie, l'inquiétude ... etc....). En plus il est créateur et facétieux. Il nous crée des films ! Et l'on y croit ! Il faut dire pour sa défense qu'il est aussi tributaire de nos conditionnements !

Vague-bord-Atlantique.jpg

Or le mental est la surface de l'esprit comme les vagues sont la surface de l'océan. L'océan est immense, on ne connaît pas cette immensité, ses fonds .... Notre esprit peut être comparé à un océan. Les vagues, à notre mental. Plus le mental est perturbé, plus les vagues sont hautes et peuvent causer des dommages. Sauf que si l'on ne peut calmer une tempête sur l'océan, nous, nous avons vraiment la possibilité de calmer notre mental.

Un moyen efficace : la méditation. La méditation libère de la souffrance physique et mentale. Elle peut réduire la dépression de 50% , à raison de 20 minutes par jour, réduire aussi tous les symptômes des maladies dues au stress. Elle remonte également les défenses immunitaires. Ce qui est logique puisqu'elle permet aux énergies de circuler plus librement grâce à la détente. Moins de blocages énergétiques, moins de souffrances. La détente procurée se prolonge après, dans la vie quotidienne.Tout se calme, comme la mer.

Mer-calme.jpg

Elle aide à lâcher la saisie du mental. Lorsque nous sommes déjà dans l'émotion, elle ne supprime que la souffrance, car la méditation nous permet en fait de discerner le dosage excessif de l'émotion (qui provoque notre mal-être). Elle nous permet de voir les deux points de vue : le nôtre, et celui de la personne en face de nous, ou de voir la situation sous un autre angle.

La méditation devient donc une méthode préventive, à condition de la pratiquer chaque jour un petit peu : 2 minutes pour commencer, et peuvent même suffire, si on la pratique plusieurs fois dans la journée. Dans le livre "L'éveil des sens" de Jon Kabat-Zinn (grand best-seller) , l'auteur dit mieux : 5 minutes de méditation par jour suffisent pour réduire la dépression !

On allège ainsi son esprit, on peut retrouver son équilibre peu à peu, et donc être moins sensible aux aléas de notre quotidien. Cela laisse en même temps de la place dans notre esprit pour cultiver le contentement, la gratitude.

 

Cinq minutes dans la journée ? Ou deux minutes ? 

Pourquoi ?

Tout d'abord pour "décompresser", respirer, retrouver son espace, se recentrer...

Quand ? Où ?

Dans le bus, dans le métro . En entrant dans la voiture avant de démarrer avant de rentrer chez soi. Dans le bureau, lorsqu'il n'y a plus personne... Deux minutes, deux petites minutes suffisent ! Pensez qu'un brossage de dents dure plus longtemps !

Simplement avoir le réflexe "méditation".

Mer-calme-avec-bateau.jpg

Toutes les techniques de méditation sont valables, du moment que l'on retrouve ce calme en nous. Ce que je faisais souvent à l'époque lorsque je me mettais à méditer, je me visualisais sur la mer, dans un voilier, et je jetais par dessus bord tout ce qui pesait en moi, soucis, tracas.... Puis je me laissais aller sur l'eau, acceptant les pensées comme elles venaient, sans les juger, sans les saisir, les laissant passer comme des nuages,   ressentant la brise, et écoutant le clapotis des vaguelettes sur la coque du voilier.... et je m'assoupissais ainsi, avec un réveil paisible !

Et si l'on dispose d'un peu plus de temps, réciter un mantra avant la méditation aide aussi au calme. Ensuite tous les supports sont efficaces, à chacun de trouver celui qui lui convient le mieux, sachant que cela peut varier d'une période à une autre ou d'un jour à l'autre.

        Signature Lotus-photo-rianteReikiGirl

ReikiCristal-ReikiGirl / http://www.reiki-cristal.com- Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source. Merci. Paix et Amour.

 

Publié dans Corps-Esprit

Commenter cet article