Il n'est jamais trop tard

Publié le par ReikiGirl

Grand Canyon-Desert view

     Ce qui peut permettre un monde plus sain, c'est de s'abstenir de  nuire à quiconque, à soi-même, aux autres, à la planète... C'est la base même d'une société "éveillée".

    Or l'agression première que nous nous infligeons est le mal que nous pouvons nous faire en restant ignorant. C'est à dire en refusant de nous voir tel que nous sommes, en nous refusant ce courage de nous regarder avec honnêteté.

     Lorsque nous souhaitons nous abstenir de nuire aux autres, la première des choses dont il faut prendre conscience est  la nécessité d'oser se voir clairement, avec compassion. Accepter nos erreurs sans jugement mais prendre aussi la décision d'abandonner tout acte nuisible. Il s'agit de parcourir un chemin en nous même, et nous observer, analyser, sans se voiler la face et sans se boucher les oreilles. C'est une démarche qui peut être douloureuse , mais courageuse, car il est difficile pour l'être humain d'admettre qu'il puisse être lui aussi un "méchant". Ce sont toujours les autres, jamais soi ! Notre ego refuse de nous voir comme une personne capable de nuire. Il aime être reconnu comme quelqu'un de "gentil".

     Mais une fois le constat établi, c'est l'attention à nos actes qui peut nous aider à nous abstenir . S'abstenir de blesser, de dire une parole désobligeante, de faire quelque chose dans notre propre intérêt sans tenir compte des autres etc .

    Difficile de s'abstenir . Mais possible : grâce à l'attention qui va nous permettre de voir de toutes petites choses au moment où elles surgissent, avant même qu'elles ne jaillissent et fassent mal. Ces petites choses qui surgissent d'abord dans notre coeur, puis sont véhiculées vers le mental et rejetées par le verbe, et voilà, le mal est fait.

    Donc voir ces petites choses au moment où elles surgissent signifie les reconnaître au  moment de leur éclosion dans notre coeur. Et de se pauser, se détendre, avant même qu'on ne les envoie direct dans le mental. Cela demande beaucoup de vigilance, de clarté. Être toujours en pleine conscience. Mais si l'on sait stopper les machines ne serait-ce qu'un instant, on se laisse de l'espace pour la compassion, l'Amour Universel, et les petites agressions disparaîtront d'elles-même.

   Cela ramène à une certaine immobilité du corps. Il peut survenir n'importe quoi, on se pause, on respire, et on lâche.

    Pema Chödron donne un exemple fabuleux, c'est celui de la montagne. Quoiqu'on y fasse dessus et quoiqu'il s'y passe, ("Il y grêle, les vents se lèvent, il y pleut, ...les animaux chient et pissent, les humains font de même...Des gens laissent des ordures que d'autres nettoient..." - page 74 - Conseils d'une amie pour des temps difficiles -), elle ne bouge pas, elle reste immuable.

     En fait, c'est ce que nous pouvons devenir, immuables, comme une montagne, quoiqu'il se passe. Nos compulsions agressives peuvent disparaître.

     Seulement se poser, s'arrêter, et se détendre ! Il n'est jamais trop tard.

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source : ReikiCristal-ReikiGirl / http://www.reiki-cristal.com . Merci. Paix et Amour.

ReikiGirl

Grand Canyon-Colorado

ReikiGirl

Publié dans Corps-Esprit

Commenter cet article